MaZic

Il y a une vingtaine d’années j’avais commis quelques reprises “à la maison” avec les moyens du bord, une petite table de mixage et des PC dont les cartes son n’étaient pas vraiment faites pour ça, et celles-ci étaient restées bien au chaud dans les ordis successifs depuis tout ce temps.
Et puis le confinement est venu et l’envie de faire “quelque chose” avec quelques ami(e)s a débouché sur la reprise de Wild Horses dont la vidéo est visible dans la rubrique “Focus“.
Il n’en fallait pas plus pour me donner l’envie de remettre le couvert, même si j’ai dû racheter un minimum de matériel (l’ancien est vendu depuis bien longtemps), tout cela avec un tout petit budget mais bien suffisant pour ce que je veux faire….
Le challenge va être de retrouver également une voix correcte car elle semble bien avoir pris la tangente depuis mon arrêt de la cigarette depuis 10 ans… !
En attendant ces nouveaux projets j’ai donc sorti de la naphtaline une petite sélection de ce que je faisais à cette époque.


Dans l’ordre chronologique des réalisations :

Toute première reprise effectuée, le Golden Slumbers des Beatles :

 

Un petit tour ensuite du côté de Polnareff, avec ce que je considère comme l’une des plus belles chansons du répertoire, Le Bal Des Lazes :

 

Et une autre, Qui a tué Grand-Maman ?

 

Retour ensuite à mes premiers amours avec Come Together des Beatles (Le 1er titre réalisé avec une vraie basse au lieu de les faire au clavier) :

 

Et puis deux challenges perso côté guitare pour finir, et avec lesquels j’ai atteint mes limites vocales !
Le mix du premier n’a pas été terminé ce qui explique quelques parties de guitare un peu trop fortes car j’ai changé d’ordi entre temps et la sauvegarde DVD des fichiers a planté à la ré-installation.

1er challenge perso donc, Hotel California de Eagles :

 

Et le second challenge perso, New Year’s Day de U2 :

 


Et vingt ans plus tard….

La reprise de Wild Horses des Rolling Stones sur laquelle je me suis contenté de faire les parties de guitare rythmique (en plus tout de même du mixage et du montage vidéo), avec mes ami(e)s Dom Bruneau, Jessyka Aké, Maxime Riss, Lionel Da Silva, Élodie Riss et Lionel Riss

 

Et puis un clin d’œil à ma copine Nath avec Father & Son de Cat Stevens où l’on entend que la voix n’est plus là et qu’il va falloir sérieusement la remettre au boulot !

 

D’autres projets sont à venir, le temps de me familiariser avec mon nouveau logiciel de MAO avec lequel je dois faire connaissance…